Un Mutagène Jazzy empreint de Nouvelle vague !

My Current Jam

Get Misunderstood, 2001

Les Troublemakers

Les Troublemakers ont samplés des paroles de Jean-Pierre Léaud dans l’introduction de leur morceau « Get Misunderstood ». Le titre pourrait se décomposer en trois parties.

Tout d’abord, l’introduction du morceau vient d’une tirade extraite du film de Philippe Garrel « Liberté, La Nuit » (1983).

Jean-Pierre Léaud

Jean-PierreLéaud-Cinémathèque
L’acteur Jean-Pierre Léaud à la Cinémathèque de Paris, le 17 septembre 2010 | AFP/MARTIN BUREAU

Personne ne sait ce qui se passe aujourd’hui parce que personne ne veut qu’il se passe quelque chose, en réalité on ne sait jamais ce qu’il se passe on sait seulement ce que l’on veut qu’il se passe, et c’est comme ça que les choses arrivent.

En 17 Lénine et ses camarades ne disaient pas: Nous allons faire la révolution parce que nous voulons la révolution. Ils disaient ” Toutes les conditions de la révolution sont réunies, la révolution est inéluctable !” Ils ont fait la révolution qui n’aurait jamais eu lieu, s’il ne l’avait pas faite et qu’il n’aurait pas faite s’ils n’avaient pas pensé qu’elle était inéluctable uniquement parce qu’ils le voulaient. A chaque fois que quelque chose a bougé dans ce monde ça a toujours été pour le pire!

Voilà pourquoi personne ne bouge, personne n’ose provoquer l’avenir ! Faudrait être fou pour provoquer l’avenir !!! Faudrait être fou pour risquer de provoquer un nouveau 19 un nouveau 40 ou un nouveau 37.

A la fin de ce monologue la musique s’envole complètement…

TroubleMaker-GetMisunderstood

Dans cette seconde partie il s’agit d’un titre emprunté à John Barry et tiré de la bande originale du film The Knack… And How To Get It (1965). C’est le dernier morceau de la BO, « End Title – The Knack ». Une magnifique montée de violons, quelques légers accords de guitare et ce morceau vous emporte littéralement.

JohnBarry_TheKnack2011

Et pour conclure, sur la troisième partie du morceau vient se poser une voix. Une voix douce et mélancolique à la fois. Celle-ci est prise de l’introduction du titre « St Louis Blues » d’Etta James. Entre blues et gospel, avec ses chœurs, ce titre est un réel appel à la réunion et au chant – Article Sources pour l’analyse du morceau ICI

EttaJames-foto

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s