Masques, Opéra de Pekin et Facing Designs !

Avec un peu de retard, je découvre ces oeuvres d’ORLAN intitulée « MASQUES, PEKIN OPERA, FACING DESIGNS & RÉALITÉ AUGMENTÉE », qui ont été présentée dans une exposition l’année dernière (Dans la galerie Michel Rein à Paris).

Après avoir fait de son corps une œuvre d’art totale, en le déguisant, le travestissant et le modifiant à coups de bistouri, ORLAN poursuit son interrogation de l’hybridation et de l’identité (physique, nationale, intellectuelle) à travers ces œuvres où se croisent drapeaux et masques de l’Opéra de Pékin.

Orlan_REINi

ORLAN est à la fois interprète, réalisatrice, photographe et activiste, ORLAN s’est aussi, pour sa dernière exposition, immiscée dans le domaine du numérique. L’artiste qui a toujours utilisé son propre corps comme une œuvre inachevée, propose cette fois ci aux visiteurs un nouveau mode d’interaction. Dans la galerie, les visiteurs découvrent des photographies de l’artiste portant des masques de l’Opéra de Pékin, sur lesquels ils sont invités à orienter leur Ipad. L’artiste en personne apparaît alors sur l’écran, comme un avatar, sortant du cadre de l’image et faisant des pirouettes dans l’espace de la galerie. Parmi les œuvres présentées, pre-Columbian (1998), African (2003) et American Indian self-hybridisations (2005), montrant l’exploration continue d’une auto-hybridation du corps, lui-même considéré comme une œuvre d’art.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s