Un Alliage d’Émotions dans des Têtes de Caractères !

Franz Xaver Messerschmidt est un sculpteur germano-autrichien né le 6 février 1736 à Wiesensteig (Bavière) et mort le 19 août 1783. Il est principalement connu pour sa série – les « têtes de caractère » – qui illustre la personnalité et décrivent les multiples aspects des tensions de l’âme.

Franz-Xaver-Messerschmidt_1_1839_Tetes_de_caractereNé en Bavière au XVIIIe siècle, il commence l’apprentissage de son métier dès l’âge de 10 ans chez un oncle qui gérait le plus grand atelier de sculpture de la région. Il poursuit sa formation dans un autre atelier avant de se rendre à Vienne où, après un passage remarqué aux beaux-arts, il devient Professeur-adjoint à l’Académie royale de Vienne.

Franz-Xaver-Messerschmidt-Just-Rescued-From-Drowning

Le sculpteur est alors le portraitiste des cercles aristocratiques et intellectuels vivant dans la capitale autrichienne, Franz Xaver Messerschmidt développe son art à son retour d’Italie, en 1766, en s’appuyant sur une riche tradition et une grande virtuosité technique.

Franz Xaver Messerschmidt tête

Des revers de fortune s’abattent sur lui au cours de la décennie suivante, le privant d’un poste convoité de professeur et le poussant à quitter l’Autriche. Après un court séjour en Bavière, il s’installe définitivement en 1777 à Presbourg (actuelle Bratislava), où il mourra en 1783. C’est dans cette ville qu’il développe une production de têtes sculptées – qu’il avait initiée auparavant –, appelées après sa mort « têtes de caractère ». Exécutées en métal (un alliage fait majoritairement avec de l’étain et/ou du plomb) et en albâtre, ces têtes, exclusivement masculines et correspondant à différents âges, sont strictement frontales et surmontent l’amorce d’un simple buste.

Franz-Xaver-Messerschmidt_08

La représentation de l’expérience émotionnelle, la fidélité avec laquelle l’artiste rend l’expression du visage (yeux grands ouverts ou fermés par des paupières serrées, bouches grimaçantes, traits crispés) sont impressionnantes de maîtrise.

Franz-Xaver-Messerschmidt_17

Le Musée du Louvre présenta 49 têtes d’albâtre ou de métal, lors d’une exposition qui s’y déroula du 28 janvier au 25 avril 2011- dont une tête fut acquise par le musée.

Homme mauvaise humeur

L’homme de mauvaise humeur (1771-1783), conservée actuellement dans le département des sculptures étrangères, dans l’aile Denon. Une œuvre qui selon lui « n’a pas été appréciée à sa juste valeur » et « dénote au milieu de ses voisines du XVIIIe siècle, d’obédience plutôt néoclassique ».

messerschmidt

 

Emoji-LLP

Suivez moi sur

facebook / youtube / google+ / twitter / linkedin / viadeo / pinterest / vimeo

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. culturieuse dit :

    Fabuleux, quelle virtuosité dans le réalisme! Je trouve ces oeuvres magnifiquement humaines.

    Aimé par 1 personne

    1. egouvernaire dit :

      Je trouve aussi, et en plus elles ont l’air incroyablement vivantes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s