Un Voyage Surréaliste avec des Coquillages plein la Tête !

Voici un très jolis court métrage partagé par l’un de mes collègues. Intitulé « Seed », ce film a été réalisé par le studio allemand Aixsponza. La plupart des formes surréalistes qui y sont présentées – tels que les coquillages – ont été réalisés en scannant des objets du réel pour les convertir en image 3D. L’originalité du film tient dans l’association d’idée entre les corps, les paysages et les matières.

Pitch

Voyage au cœur d’un univers abstrait vu par une femme

Seed, Manuel Casasola Merkle et Christian Tyroller, 2015

Ce film développe un univers surréaliste en utilisant divers techniques et soft d’effet spéciaux, avec au final de superbes plans photo-réaliste ; notamment sur les paysages et les massifs montagneux, les étendues d’eau ou encore une femme dont la peau se couvre de coquillages… un voyage onirique tout à fait plaisant :)

Pour ce faire l’équipe a combiné des prises de vues réelles avec l’usage d’objets scannés en 3D (Photo-scanning). Les rendus ont été réalisé avec divers softs tels que Octane & Arnold, Softimage ICE a été utilisé sur quelques plans, ainsi que Houdini et Cinema4d pour travailler sur les coquillages, WorldMachine a été utilisé pour les paysages (plus ZBrush et Modo pour le nettoyage et des retouches sur la topologie des environnements).

Seed, Malking-Of

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Superbes créations …
    Merci pour le partage …

    Amitiés

    Aimé par 1 personne

  2. Est-ce que la femme qu’on voit en premier lieu n’est pas Gwyneth Paltrow (excusez l’orthographe, cette sublissime a un nom imprononçable tout autant que compliqué à écrire). Pourquoi le pitch dit-il « voyage… abstrait vu par une femme » ? C’est bizarre, un artiste est un artiste et son œil est asexué, non ? Qu’en pensez-vous ?

    J'aime

    1. egouvernaire dit :

      Je ne crois pas que ce soit Gwyneth Paltrow (En tout cas il n’en font pas mention) – pour le Pitch, c’est celui fourni par les auteurs et je suppose qu’ils ont choisi cela pour la symbolique féminine du coquillage, de la terre et de la nature, avec en plus seulement des femmes comme personnages… quant à l’oeil d’un artiste, certains sont peut-être capable d’être asexués, d’autres androgynes, et d’autres encore ont des imaginaires typiquement masculins ou féminin… il y a encore beaucoup de débats sur le genre, entre la part d’inné et d’acquis. Selon moi, les différences biologiques innées influent la personnalité comme l’expérience personnelle dans des proportions qui varient certainement d’une personne à l’autre – donc il y a je pense autant de différences en deux personnes de même sexes que de sexes identiques = donc autant de genre que d’humain – la notion d’homme ou de femme est un label, une forme de classement que certains adoptent volontiers et que d’autres contestent🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s