Au Temps du Néozoïque : les Animaux du Future !

Biologie spéculative. Dans 10 millions d’années, comment auront évolués les animaux de notre planète ? Deux spécialistes ont développés tout un bestiaire vraisemblable qu’ils ont rassemblés dans un beau livre intitulé : Demain les Animaux du Futur — ils ont imaginés ces créatures et leurs environnements dans un futur sans l’Homme. Un travail que je trouve passionnant et remarquable.

Cossima

animaux_du_futur_sebastien_steyer_02_cossima
Cossima. Ce petit colibri terrestre du nom de Cossima possède des ailes transformées en pattes ! Son long cou se termine par une tête muni d’un bec très fin et d’une couronne de plumes, très remarquée par les femelles !

Si vous avez aimé le bestiaire du film Avatar de James Cameron et son approche prospective pour imaginer des créatures extraterrestres plausibles sur Pandora, vous devriez adorer le travail du paléo-sculpteur Marc Boulay et du paléontologue Sébastien Steyer, pour imaginer la faune terrestre dans 10 millions d’années.

Gigapterus-Tropospherus

animaux_du_futur_sebastien_steyer_07_gigapterus-tropospherus
Dans 10 millions d’années, les Alpes suisses pourraient être un lieu de prédilection pour les Gigapterus tropospherus, chauve-souris géante volant à 7000 mètres d’altitude.
12-demain-gigapterus-tropospherus-1024x768
Tête du Gigapterus Tropospherus

Mais pourquoi un bond de 10 millions d’années ?

Parce que cela laisse le temps aux espèces d’évoluer, sans que la cassure soit trop nette– répond Marc Boulay, qui puise son inspiration dans les documentaires animaliers et la biologie comparée.

Rhombosepia

animaux_du_futur_sebastien_steyer_01_rhombosepia
Le kraken du futur ! Cette seiche géante alias Rhombosepia hante les océans du futur. Ses tentacules ont fusionné en une sorte de mâchoire et son corps, large et aplati, lui permet de nager comme les raies actuelles. Le monstre peut aussi changer de couleur et de motifs en fonction de son humeur.

Les deux auteurs mettent à profit leur connaissance des sciences de l’évolution et de l’anatomie, pour proposer un scénario plausible d’évolution menant de la faune actuelle aux animaux du futur dans des environnements qu’ils ont imaginés.

Mangrove

animaux_du_futur_sebastien_steyer_03_mangrove

Giraffornis

animaux_du_futur_sebastien_steyer_05_giraffornis
Giraffornis. D’étranges oiseaux terrestres peuplent les plaines d’Eurasiafrique : c’est le cas de Giraffornis, chez qui le mâle arbore une crête chatoyante. Un atout imparable pour séduire les femelles.

Steyer et Boulay posent les bases de l’environnement avant de se pencher sur l’élaboration des spécimens. Dans leur livre, ils expliquent comment fonctionne chaque bête sur le plan biomécanique avant de décrire sa physiologie, son comportement, son régime alimentaire et les prédateurs éventuels qu’elle aurait à affronter.

Tyrannornis-Rex

animaux_du_futur_sebastien_steyer_04_tyrannornis-rex
Tyrannornis-Rex. Ce perroquet du futur haut de 3 mètres est une vraie terreur. Dénué d’ailes, l’oiseau a des pattes puissantes aux griffes acérées et un bec muni de pseudo-dents tranchantes comme des lames de rasoir. Le mâle arbore des couleurs particulièrement tape-à-l’œil.
13-demain-tyrannornis-rex-1024x768
Tyrannornis-Rex

Dans ce futur nommée le Néozoïque, l’espèce humaine a disparu de la surface de la Terre, mais son environnement reste foisonnant et très propice à la vie. Une vision optimiste du futur de notre planète donc.

Neoviraptor Brevirhynchus

animaux_du_futur_sebastien_steyer_06_neoviraptor
Neoviraptor Brevirhynchus. Ce petit oiseau au bec en forme de casse noix se nourrit uniquement d’œufs, régulant par exemple la population de Tyrannornis. Particulièrement malin, il est capable d’imiter le chant des autres oiseaux et la robe des jeunes Tyrannornis, afin de roder autour des nids sans se faire remarquer.

Voyageant dans les mers, les forêts et les déserts, ils nous invitent à découvrir des animaux à la morphologie et au mode de vie très divers : têtards de 40 mètres de long, poux-pieuvres, pingouins à propulsion, oursins-tueurs, etc

Stegoichtys Socialis

10-demain-stegoichtys-socialis-1024x768
Stegoichtys socialis. Le scaphandre bioluminescent

Stegoichthys-Luminosus

animaux_du_futur_sebastien_steyer_08_stegoichthys-luminosus
Stegoichthys Luminosus. Ces fantômes des abysses sont de petits poissons-chats marins dont les moustaches font office de lampions multicolores… utiles pour communiquer ou attirer des proies !

Benthogyrinus Giganteus

animaux_du_futur_sebastien_steyer_09_benthogyrinus
Benthogyrinus Giganteus. Cet amphibien de 40 mètres peut plonger jusqu’à 6000 mètres de profondeur. Moitié têtard moitié grenouille, il ne possède que deux pattes (situées à l’arrière et réduites), ne quitte jamais le milieu aquatique et se nourrit de zooplancton.

Ce bestiaire imaginaire est donc le résultat d’une biologie spéculative (et en rien une prédiction, puisque l’évolution est imprévisible).

Nosferapoda kinskii

animaux_du_futur_sebastien_steyer_11_nosferapoda_kinskii

Un imaginaire rationalisé mais parsemé d’humour et de clins d’oeil comme cette chauve-souris surnommée Nosferapoda kinskii (ci-dessus) en hommage à l’acteur Klaus Kinski, ou encore le vautour baptisé Necropteryx Gigeri (ci-dessous), un clin d’œil à H.R. Giger, le designer de l’Alien de Ridley Scott.

Necropteryx Gigeri

17-demain-necropteryx-gigeri-1024x768

Vous pouvez lire ces deux interviews de Marc Boulet ou de Sébastien Steyer ; ou encore écoutez les deux hommes expliquer leur travail sur l’émission de France Culture, Continent Science du 13.06.2016 :

A quoi ressembleront-ils ? (59 minutes)

bouley-contact

Bande annonce de « Demain, Les Animaux du Futur »

Demain les animaux du futur, Belin (2015)

Marc Boulay et Sébastien Steyer

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 
animaux_du_futur_sebastien_steyer_10_couvertureanimaux_du_futur_sebastien_steyer_10_couverture_dos

Advertisements

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Lutin82 dit :

    C’est magnifique!!
    Exobiologie du futur c’est vraiment génial. Merci pour les images et les vidéos et surtout pour cet article.

    J'aime

  2. superbe ! Je donnerais beaucoup pour que les bestiaires de films et jeux videos soient aussi créatifs et cohérents !

    Aimé par 1 personne

  3. CuriousCat dit :

    Bonsoir Emmanuel,
    Prospective passionnante. La projection de l’évolution biologique du futur (as-tu vu que tu l’avais écrit en anglais dans ton titre ? ;-)) permet de mesurer à quel point l’histoire du vivant est une boucle d’où l’étrange ressemblance entre ces êtres du futur et ceux d’un lointain passé.
    Etude et ouvrage intéressants bien partagés et synthétisés ici.
    Merci et, par avance, belles fêtes. 🙂
    Cat
    PS : attention, plusieurs accords malheureux dans les deux premiers paragraphes (comme je le dis souvent à mes ados… cherchez le COD ;-)).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s