L’Humour Visuel et la Musicalité d’Edgar Wright !

A l’occasion de la sortie du dernier film d’Edgar Wright, Baby Driver, voici une analyse de ses techniques d’humours décryptées par Tony Zhou (Every Frame a Painting). Plutôt que d’utiliser les dialogues, le réalisateur britannique convoque l’humour dans ses films par la mise en scène, les cadragesles mouvements de caméra, le montage, les effets sonores ou encore la musique ; celle-ci est d’ailleurs omniprésente dans son dernier film et bien entendu, elle participe autant à l’action qu’à la comédie.

Si vous aimez ce réalisateur, ou les films de gangsters avec une love story, plein d’humour et de courses-poursuites rythmées par une playlist d’enfer… courez voir Baby Driver 🙂

A lire pour en savoir plus sur le film et sa musiqueMÉLODIE POUR UN BRAQUAGEEDGAR WRIGHT VS. THE MUSIC

Et en bonus, voici les 6 premières minutes de Baby Driver qui font office de prologue à ce film aussi divertissant que conceptuel, et qui démontrent tout le talent d’Edgar Wright pour mêler humour « visuel », à des scènes d’actions ultra efficaces et merveilleusement chorégraphiées. 

Baby Driver, Mondo Poster

Baby Driver by Matt Taylor. 24″x36″ screen print.

Baby Driver, Edgar Wright (2017)

Passionné de musique, le jeune Baby officie comme chauffeur pour plusieurs braqueurs de banques. Un jour, il rencontre la fille de ses rêves, Deborah. Il se dit alors qu’il peut changer de vie et quitter la criminalité. Mais son employeur n’apprécie pas ce changement.

Official poster
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s