L’Histoire des Films d’Animation et de l’Écran d’Épingles !

Étonnante invention que cet écran d’épingles, une installation permettant de réaliser des films d’animations. Crée dans les années 1930 par Alexandre Alexeïeff et Claire Parker, j’ai découvert ce procédé expérimental en écoutant l’un des PODCASTS de « Mauvais Genre » . L’émission radio du six juin dernier est consacrée aux 125 ans de l’Histoire de l’Animation en France, et à la sortie d’un beau livre de Laurent Valière sur le même sujet : CINÉMA D’ANIMATION, LA FRENCH TOUCH.

L’écran d’épingle, Alexandre Alexeïeff et Claire Parker (1930)

Instrument mythique dans l’histoire du cinéma, l’écran d’épingles est un écran vertical blanc perforé de centaines de milliers de trous, chacun traversé par une épingle rétractable. Éclairées latéralement, les épingles projettent des ombres dont la longueur varie selon qu’elles sont plus ou moins enfoncées. Cette trame d’épingles et d’ombres crée ainsi une gamme de dégradé allant du noir au blanc et donne à l’image animée l’aspect d’une magnifique gravure ou d’un dessin au fusain. Inventé dans les années 1930 par Alexandre Alexeïeff et Claire Parker, la richesse de cet héritage a été préservée par Ludmila Svetlana Alexeieff Rockwell, fille d’Alexandre Alexeïeff, qui s’est éteinte le 15 janvier 2015 à l’âge de 91 ans.

L’ONF célèbre l’écran d’épingles

6 Court-Métrages et 2 présentations à visionner sur le site de l’ONF

 

Mauvais Genre, PODCAST de France Culture

Émission du 24 juin 2017  

A écouter ici :  « La French touch » ou l’animation à la française

738_11121101555_843e6c0c10_o

Contenu de l’émission : Créée, à partir de 1892, par des pionniers tels Émile Cohl ou Émile Reynaud, développée par des visionnaires-poètes comme Paul Grimault, René Laloux ou Michel Ocelot, incarnée aujourd’hui par toute une nouvelle génération avec des figures comme Benjamin Renner ou Pierre Coffin, l’animation française, techniquement pionnière et visionnaire au plan de l’imagination, connaît aujourd’hui un nouvel âge d’or, loin de la sujétion des modèles américains ou japonais. Cette histoire longue, exaltante et accidentée, nous est contée, avec ferveur et érudition, par notre invité Laurent Valière dans un volume paru aux éditions BNF/La Martinière. Source : « La French touch » ou l’animation à la française.

Beaux Livres

CINÉMA D’ANIMATION, LA FRENCH TOUCH (2017)

Laurent Valière, Sébastien Laudenbach, Michel Ocelot

 

Le Roi et l’Oiseau de Paul Grimault et Jacques Prévert

Le PODCAST « Mauvais genre » revient sur les 30 années qui se sont écoulées entre le début de la production du film « La Bergère et le Ramoneur » sortie en 1953 sous ce titre (mais désavouée par Grimault et Prévert), et l’œuvre final reprise et validée par ses deux auteurs en 1980. Ce classique du film d’animation a profondément influencé Hayao Miyazaki et les fondateurs du Studio Ghibli.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s