New V.O. Western Résumé

En pleine guerre de l’information, différents services secrets s’affrontent autour d’un homme paille, ANCK.fr, manipulé par EUROPOL, afin de remonter la filière d’un trafiquant d’arme jusque dans le désert d’Almeria en Espagne, où leur chef, MYSTER BUBLEXE, a installé son QG dans un vieux décor de cinéma pour y fabriquer un nouveau type d’armes miniaturisées : des munitions atomiques. Chargé de leur livrer cinq kilos d’Uranium 235 provenant de la corruption des pays de l’Est, ANCK.fr fait l’objet de toutes les tromperies et fuit dans un western moderne, où le réel se mêle au virtuel.

Endossant le rôle d’ennemi publique numéro un, il est soupçonné d’œuvrer pour le terrorisme international, et un mystérieux SHERIF à la solde de la C.I.A. se met sur son chemin. Il l’utilise à son tour pour mettre la main sur une bande de hackers, les LITTLE BROTHERS, suspectés de menacer la sécurité informatique des Etats Unis d’Amériques. Dans ce rapport de force entre services secrets, les LITTLE BROTHERS sont bien décidés à tirer leur épingle du jeu en proposant à ANCK.fr, d’affronter ses manipulateurs sur le terrain médiatique, dans une guerre d’images, afin de retourner l’opinion en sa faveur et de le laver de tous soupçons.

En contact avec le journaliste WALTER DE CLOSET, les LITTLE BROTHERS l’ont convaincu d’organiser un débat politique sur le thème du terrorisme international et de l’internet, en lui promettant d’envoyer un des leurs, ANCK.fr, pour révéler en LIVE une véritable bombe « M » – Médiatique. Dans le cadre du référendum Européens, des DÉPUTÉS acceptent de venir débattre de la neutralisé du net et du fichage des citoyens Européens, au cours d’une grande soirée électoral organisée dans les arènes de la Maestranza, à Séville.

Voulant donner une caisse de résonance à leurs revendications libertaires, les Hackers prennent le contrôle du réseau informatique des Arênes et des images des grands networks présents sur place. Ils dénoncent la manipulation dont ANCK.fr a fait l’objet, l’invention d’un ennemis publique numéros un par les services secrets, pour obtenir le soutien des polices nationales et des hommes politiques, parmi lesquels, et non des moindres, des DÉPUTÉS Européens, près à mettre à mort un citoyen innocent, pour favoriser l’adoption du référendum qui prévoit entre autres, le fichage massif des citoyens.

Les LITTLE BROTHERS signent leur acte de piratage par un ultime avertissement avant de disparaître :

Big Brother n’est plus ! Il s’est miniaturisé et désincarné ! Nous sommes pris dans sa toile faite d’une multitude de traitements informatisés surveillants nos activités, normalisant et excluant sans réelle volonté totalitaire. L’histoire nous enseigne pourtant qu’une société démocratique, consciente que l’avenir est imprévisible, ne devrait pas laisser se constituer en son sein des fichiers qui, à l’occasion d’une crise grave, pourraient être utilisés contre la population.

 little brothers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s